Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 08:14

C.O.R.P.S
Coordination pour une Obligation de Responsabilité Politique et Sociale


Union de Collectifs pour un environnement électromagnétique compatible avec la Santé.
départements 04, 05 et 06
le 16 Septembre 2008
Objet : Information et Responsabilité
électromagnétiques

Destinataires:
Mesdames et messieurs les Députés,
Mesdames et messieurs les Sénateurs,
Mesdames les Présidentes,
Messieurs les Présidents,
des Conseils Régionaux,
des Conseils Généraux,
des communautés de communes,


Mesdames et Messieurs les Maires,
Mesdames, Messieurs,

Aujourd'hui nous considérons nécessaire et urgent de contester le fonctionnement des
institutions publiques dans la mise en place des technologies de télécommunications:

1. La multiplication des réseaux d’alimentation en haut débit par voie hertzienne (aérienne)
sous prétexte de desservir quelques zones d'ombre en haut débit met en jeu des
sommes considérables, alors que la France est déjà couverte en haut débit filaire à 98%.
Sollicitées par les opérateurs pour trouver des solutions d'acheminement du haut débit
dans des zones d'ombre, les collectivités locales font appel à des cabinets d'études
privés, pour engager des fonds publics.

2. Les cabinets de consultants, pour couvrir ces zones d'ombre (5 % des Hautes Alpes et
des Alpes de Haute Provence ne reçoivent pas le haut débit) proposent à l'unanimité
comme solution unique et de haut niveau technique, la voie hertzienne (UMTS – WIFI –
WIMAX ...) alors que d'autres solutions à moindre coût (l'argent public vient de nos
impôts) existent, comme la mise en place de noeuds de raccordement (filaire). De plus,
l'alimentation en haut débit par voie hertzienne est très inférieure sur le plan technique à
celle par réseau filaire.

3. La technique filaire avec les noeuds de raccordement pour couvrir toutes les zones
d'ombre n'est jamais retenue alors que c'est un investissement à long terme pouvant
évoluer avec les progrès de la technologie (fibres optiques pour acheminer par voie
filaire le très haut débit), sans danger pour la santé contrairement aux technologies sans
fil, UMTS, WIFI, WIMAX.

4. La population est mise devant le fait accompli. Les projets et installations sont préparés
dans l'ombre, sans débat et sans réunion d'information. Et si les citoyens demandent une
réunion d'information, « on » évite les réunions, ou « on » n'y invite que les opérateurs
au discours officiel et unique, en faisant fi des résultats des études menées par des
scientifiques et des techniciens indépendants.

5. Quand les citoyens ont accès aux études menées par des scientifiques indépendants
dans divers domaines (normes des seuils d'exposition compatibles avec la santé,
alternatives techniques, réalisations pilotes dans différentes villes et pays, etc), chacun
peut alors constater que la version officielle des opérateurs reprise par beaucoup de nos
élus est un tissu de dissimulation et de déformations des faits.

6. Il est urgent que les opérateurs soient soumis à des obligations et à des règlements
véritables en attendant une législation qui prenne en compte autre chose que les intérêts
de la grande industrie. Evoquer l'intérêt public pour multiplier les antennes sur tout le
territoire est un abus de langage, car il est justement le grand absent dans des projets
techniquement invalides et qui comportent à la fois un gaspillage de l’argent public et
une atteinte grave à la santé publique.

7. Cette famille de technologies étant complexe, la facilité pour les politiques est de s’en
tenir à la version officielle, celle des intérêts économiques... des opérateurs, mais pas
des nôtres! Trop souvent ils rejettent à priori les documents administratifs et scientifiques
non discutables que les citoyens leur communiquent.
Les preuves des diverses formes de toxicité ont été regroupées récemment dans un grand
Rapport international récapitulatif de plus de 1500 travaux publiés, le rapport BIOINITIATIVE
dont les auteurs sont un groupe important de sommités du sujet, indépendants. Ce rapport, qui
a été confirmé officiellement, validé et publié par l'Agence Européenne de l'Environnement, n'a
fait à ce jour l'objet d'aucune contestation sur le plan scientifique.
Il vient également d’être validé par le Parlement Européen dans une Résolution votée le 04
Septembre 2008.
Lors d'une rencontre organisée à Lyon par la mairie le 20 Juin 2008, les représentants des
services officiels, après un exposé traitant du fait que les références scientifiques de la version
officielle étaient périmées depuis un siècle n'ont pas plus élevé publiquement de contestation,
scientifiquement argumentée.

Par conséquent :

1. Les décideurs n'ignorent pas que la toxicité sanitaire du groupe GSM, UMTS ou 3G,
WIFI, WIMAX, DECT, BLUETOOTH est entièrement prouvée sur le plan scientifique.

2. Nous sommes informés des faits réels, de la perte totale de crédibilité des sources
officielles (ICNIRP/AFSSET/OMS), les documents correspondants étant abondamment
diffusés et les références indiscutables.

3. Par leur auto-aveuglement, les décideurs mettent en place des dispositifs lourds de
conséquences pour la Santé publique.

Aujourd'hui, parce que c'est la définition même de la démocratie, nous rappelons que:

1. La fonction d 'élu comporte une obligation morale qui est d'accorder en toute
circonstance à l'intérêt public, la priorité sur tout intérêt économique, quel qu'il soit.

2. En tout acte de sa fonction, un élu engage une responsabilité politique. Elle comporte de
rendre compte de ses actes, non seulement par les procédures d'élection mais de façon
constante par l'information réelle et pleine de la population.
Compte tenu de toutes les informations mises à votre disposition, nous souhaitons que
vous vous engagiez personnellement à mettre en oeuvre les moyens politiques ou
autres, pour la diffusion maximale des informations réelles et pour le respect des
préconisations des scientifiques indépendants comme l’exige le principe de précaution
inscrit dans la constitution.
Dans le domaine de la téléphonie mobile et de sa famille technique, l'objectif est
l'obtention d'une réglementation comportant un seuil maximal d'exposition du public à
0,6v/m, niveau défini comme seuil de protection sanitaire par les scientifiques
indépendants, par le Parlement Européen et par les Associations.
Nous vous demandons également de diffuser ce texte aux membres de vos
administrations.
Nous demandons à l'Association Nationale Robin des Toits de bien vouloir adresser notre texte
à ses membres, correspondants et amis. Nous lui demandons également de bien vouloir le
mettre sur son site WEB.
Nous invitons les collectifs et associations membres de Robin des Toits, ses correspondants,
amis et tout un chacun à cosigner ce texte et à en adresser copie à tous les décideurs,
politiques ou non, de son entourage.

D'avance nous remercions toutes et tous de leur action

Signataires:

Collectif la Roche 05400 La Roche des Arnauds
Collectif Santé de la Vallée du Jabron 04200 Curel
Collectif Santé à Ribiers sans WIFI 05300 Ribiers
Collectif Champsaur 05260 Champoléon et Pont du Fossé
Collectif électrochoc 05000 Gap
Collectif La Freissinouse-Pelleautier 05000 La Freissinouse-Pelleautier
Collectif Santé de la Vallée de la Channe 05700 Savournon
Collectif SOS Ondes 05200 Embrun
Collectif Anti WIFI de Montmaur 05400 Montmaur
Collectif Robin des Lauzes 04530 St Paul sur Ubaye
Collectif d'Authon 04200 Authon
Collectif d’Entrepierres 04200 Mezier Entrepierres
Collectif ARAD (Antennes Relais Attention Danger) 06130 Grasse

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pour Adherer