Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 11:42


   Publié le 14/07/2009 11:39 | D.A.

Environnement. Le clocher truffé de téléphonie.

Les antennes sont dissimulées derrière les abat-sons en bois de la cathédrale. Photo DDM, Ysabel
Les antennes sont dissimulées derrière les abat-sons en bois de la cathédrale. Photo DDM, Ysabel
Les antennes sont dissimulées derrière les abat-sons en bois de la cathédrale. Photo DDM, Ysabel

La multiplication des antennes de téléphonie mobile à l'intérieur du clocher de la cathédrale de Lectoure commence à inquiéter les riverains. Au point qu'un collectif de « Robins des toits » est en train de se constituer afin d'obtenir dialogue et éclaircissements. Tout est parti de la décision du maire d'autoriser la société Orange à installer une antenne relais dans le clocher de la cathédrale. En fait ce n'est pas une mais trois antennes relais qu'Orange s'apprête à installer, à l'instar de ce qu'ont déjà fait SFR et Bouygues en 2001. « Avec les six antennes de téléphonie mobile et les deux antennes wifi déjà installées, ce n'est pas moins de onze antennes que l'on prévoit en centre ville » s'inquiètent les responsables du collectif. « Nous ne sommes pas contre le téléphone portable, ni contre la mairie, explique Bernard Fraissignes, porte-parole du mouvement, mais nous voudrions qu'il y ait un vrai débat et que l'on se penche sérieusement sur les alternatives existantes. » Et de faire remarquer qu'une fois les trois antennes supplémentaires installées, pas une école de la ville n'échappera aux rayonnements dont on n'a aucune certitude qu'ils ne sont pas nocifs. L'objectif du collectif est notamment d'obtenir la tenue d'un conseil municipal extraordinaire pour délibérer de l'adhésion de la ville au « volontariat des collectivités locales pour l'expérimentation du seuil maximal d'exposition des résidents de 0,6 v/m ». À défaut d'un compromis qui irait dans le sens d'une promotion de technologies moins polluantes, le collectif promet d'agir par toutes formes légales pour faire obstacle purement et simplement au projet d'Orange. La position de la ville, défendue lors d'un conseil municipal où la question avait été soulevée est qu'aucune étude n'a démontré à ce jour la nocivité de ces antennes. Demande aurait été faite néanmoins aux opérateurs d'effectuer des mesures des émissions de leurs antennes. Le collectifqui distribue des tracts et fait signer pétition invite à une réunion d'information le 22 juillet prochain à 20 h 30, salle Louise-Labe à Lectoure.

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer