Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 20:10




A toutes et à tous,

Voici une fort triste nouvelle pour les virtuoses de l’inconscience politique.
Notamment ceux qui autorisent ou organisent des diffusions WIFI ou WIMAX à tire larigo et sans aucun contrôle.

Les principales victimes de ce type d’aberration technologique mise en oeuvre par le Groupe technique de la Téléphonie mobile, et qui sont connus comme victimes de l’E.H.S. – ElectroHyperSensibilité – se sont réunies au cours de la semaine du 13 au 17 Juillet 2009.

Ils ont décidé de se donner une existence sociale et se sont constitués en Collectif national.
Ils publient une Déclaration par laquelle ils demandent au Gouvernement que soient prises en compte officiellement les conséquences fort graves de l’absence presque complète de réglementation dans ce domaine.
Ils demandent que soit mis un terme aux décisions locales prises au mépris total de l’état présent des connaissances scientifiques et au mépris tout aussi total de la population qu’on tient à l’écart de toute information réelle et qui n’a droit qu’aux balivernes des opérateurs.

Nous accédons évidemment à leur demande de diffusion de leur Déclaration.
Nous incitons toutes et tous à leur porter assistance dans leurs actions.
A titre d’exemple, nous joignons un texte qui concerne la Région de Bourgogne (voir pièce-jointe).

Robin des Toits


La Roche-sur-Yon, le 21 juillet 2009
Collectif national MOVISPEM
Mouvement pour une Vie Sans Pollutions ÉlectroMagnétiques
Composé essentiellement de personnes Électro-HyperSensibles
Collectif membre de l’Association Nationale Robin des Toits
49, rue d’Aubigny
85000 La Roche-sur-Yon
02 51 43 90 96

Représenté par : André de Belleville
Bénédicte de Bourgogne
Émilie sans Terre
Jean-Jacques de Vendée

DÉCLARATION

À l’attention de Mesdames les Ministres :

- Chantal JOUANNO
- Roselyne BACHELOT
- Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET

Lettre ouverte

Mesdames les Ministres,

Au nom du Gouvernement, vous avez accepté que des Villes pilotes fassent l’expérimentation d’une réglementation fondée sur un seuil maximal d’exposition à 0,6 V/m.

Une telle réglementation est d’évidente nécessité pour ceux dont la santé est proche de la normale.
Pour nous, victimes de l’EHS, cette réglementation reste beaucoup trop élevée et ce seuil reste considérablement allergisant.

Nous demandons au Gouvernement :

- une loi de reconnaissance médicale de notre grave atteinte à la santé.
Y compris toutes conséquences administratives correspondant à un handicap reconnu, notamment au niveau de la Sécurité Sociale.

Nous rappelons que plusieurs États ont déjà procédé à cette reconnaissance : Colorado – Connecticut – Floride – Grande-Bretagne – Suède.

- une loi imposant à toutes les collectivités locales l’organisation d’un réseau de zones volontairement blanches où toute connexion serait filaire, afin de répondre à l’état d’urgence sanitaire.

- une loi prescrivant un moratoire sur l’UMTS ou 3G, y compris gel technique de l’existant, jusqu’à publication d’un Rapport sur les effets sanitaires, dont seraient chargés exclusivement des scientifiques sans lien avec l’Industrie.

La même loi interdirait intégralement et définitivement toute émission d’équipements publics ou privés de type WIFI, WIMAX et BLUETOOTH, partout où sont recensés des E. H. S.

Nous demandons également que les technologies DVBH, 3G+, 4G, LTE, etc… ne soient pas non plus autorisées sur le marché avant que des études d’impact sanitaire, sans lien avec l’Industrie, aient été rendues publiques.

Nous demandons plus particulièrement, et pour les mêmes raisons citées ci-dessus, que le moratoire s’étende au déploiement des puces RFID ainsi qu’aux nanotechnologies associées aux télécommunications sans fil.

Nous demandons le retrait immédiat de la vente des lampes basse consommation fluocompactes et la diffusion par les médias d’informations des dangers de la pollution chimique et électromagnétique inhérents à leur utilisation.

Nous demandons la mise en place d’un contrôle et d’une maîtrise de la pollution électromagnétique du courant alternatif (basse fréquence 50 Hz), des sites de production, de transport et de distribution, pour les espaces privés et dans les espaces publics, afin de promouvoir une électricité biocompatible en cohérence avec les Recommandations européennes.

Nous demandons la mise en place urgente d’une veille sanitaire par des organismes indépendants en coordination avec les associations citoyennes compétentes sur le sujet.

En attendant de vous des actes, Mesdames les Ministres, nous vous prions d’agréer les salutations distinguées de personnes électrohypersensibles ayant perdu leurs droits les plus élémentaires, travail, logement, accès aux soins.

Pour le Collectif

André de Belleville
Bénédicte de Bourgogne
Émilie sans Terre
Jean-Jacques de Vendée

Lire l'article sur le site de Robin des Toits

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans ELECTROSENSIBILITE

Pour Adherer