Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 07:40


Publié le 31/07/2009 15:21 | Jérôme Rivet

Téléphonie. Orange devrait implanter trois nouvelles antennes sur le toit de son central téléphonique place Decazes.

L'antenne-relais déjà existante sur le toit du central téléphonique de la place Decazes devrait accueillir bientôt trois autres antennes pour les GSM et les UMTS. Photo DDM.
L'antenne-relais déjà existante sur le toit du central téléphonique de la place Decazes devrait accueillir bientôt trois autres antennes pour les GSM et les UMTS. Photo DDM.
L'antenne-relais déjà existante sur le toit du central téléphonique de la place Decazes devrait accueillir bientôt trois autres antennes pour les GSM et les UMTS. Photo DDM.

La téléphonie mobile et les antennes-relais font beaucoup parler ces derniers mois sur Decazeville. Au printemps, la municipalité avait donné son accord à Orange pour l'installation d'une nouvelle antenne relais téléphonique à Pomayrols sur les hauteurs de la cité.

Cet aval à l'opérateur avait été assorti de conditions spécifiques dont celle « d'informer sur ce projet les riverains dans un rayon de 1 km au préalable avant l'implantation ».

« Aujourd'hui, Orange n'a encore informé personne, souligne Jean-Louis Calmettes, élu Verts au conseil municipal, car la loi ne l'oblige pas à le faire. »

Calmettes : «la population pas informée»

Récemment, après une première demande infructueuse pour installer une antenne relais près du cimetière de Miramont et sur le toit de l'immeuble du Crédit agricole (soit à 50 m de la crèche et de l'école Sainte-Foy), Orange a formulé une nouvelle demande d'installation concernant pas moins de trois antennes pour le GSM (41 volts/mètre) et pour l'UMTS (61 v/m).

« J'avais dit au moment de la décision d'autoriser l'implantation de l'antenne à Pomayrols que je m'opposerais personnellement à tout projet d'installation d'antenne de ce type en centre ville, s'exclame Jean-Louis Calmettes. Je regrette que le bureau municipal n'ait pas attendu avant de donner son accord à Orange pour les autres antennes relais. Elles prendront place l'une sur le toit avec la première déjà existante et les deux autres sur la façade de l'immeuble. Je pense que nous aurions dû imiter Villefranche-de-Rouergue où le maire a appliqué le principe de précaution et pris un arrêté municipal interdisant l'installation d'antennes pendant un an. Nous pouvions aussi attendre septembre prochain de connaître le résultat d'études très sérieuses menées sur la téléphonie mobile et ses répercussions éventuelles sur la santé au niveau national et européen. Il faut savoir que le voltage proposé par Orange, même s'il est légal en France, est 100 fois supérieur à la norme en vigueur dans la grande majorité des autres pays européens qui est de 0,6 v/m. »

Et Jean-Louis Calmettes d'enfoncer le clou : « La population decazevilloise n'est pas au courant de ce problème qui la concerne. Il n'y a pas eu d'information à ce sujet ce qui n'est d'ailleurs pas normal. Le fait que le maire dise ne pas avoir pu empêcher l'implantation est faux. Il lui suffisait d'appliquer le principe de précaution. C'est une question de volonté politique ».



Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer