Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 19:22


  

La France fait partie des mauvais élèves en matière de prix pratiqués par les opérateurs nationaux pour les communications mobiles. C'est ce que révèle une étude de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Sur les trente pays recensés dans cette étude portant sur les pays développés, l'Hexagone pointe en 20 position pour les consommations moyennes et grandes et se classe à la 22 place pour les petites. Les consommations élevées sont définies comme représentant 28 heures d'appels par an, 660 SMS et 12 MMS. La consommation moyenne équivaut à 13 heures d'appels, 600 SMS et 8 MMS par an, et la faible consommation, 6 heures d'appels, 396 SMS et 8 MMS par an.

Selon les calculs retenus par l'OCDE, les factures types des consommateurs français sont, quel que soit leur profil de consommation, de deux à trois fois plus élevées que dans les pays les plus compétitifs.

La Finlande en tête

La Finlande, les Pays-Bas et la Suède affichent les prix des communications mobiles les plus faibles de l'OCDE. Pour une consommation moyenne, la facture tourne ainsi à environ 180-210 dollars par an dans ces trois premiers pays, contre plus de 500 en France. Pour une consommation faible, le Danemark arrive en tête, suivi de la Finlande et de la Suède, la France étant là pratiquement trois fois plus chère. Le Canada, l'Espagne et les Etats-Unis sont bons derniers, selon ce rapport, qui se base sur les tarifs d'août 2008. Même pour les plus gros consommateurs, la France reste entre deux et trois fois plus coûteuse que les pays les plus compétitifs et bien plus chère que la moyenne OCDE. A noter qu'entre 2006 et 2008, dans la zone OCDE, le prix des communications mobiles a chuté de 21 % pour les clients ayant une faible consommation, de 28 % un usage moyen et de 32 % une consommation élevée.

 

G. DE C., Les Echos



Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans TARIFS communications

Pour Adherer