Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 20:58

accueil midilibre.com

Édition du mardi 15 juin 2010

Antenne relais : la levée de boucliers

L'UNION SACRÉE. Telle est l'ambiance qui semble désormais régner à Rignac vis-à-vis de l'antenne relais en plein coe ur du bourg, dont le permis de construire a été déposé par France Télécom en 1985. Car si dans les premières années, cet équipement ne suscitait guère d'opposition, à mesure que la polémique enflait en France face aux dangers pour la santé des ondes électromagnétiques, et qu'à Rignac ces nuisances semblaient se confirmer auprès de certains riverains, il s'est peu à peu constitué contre cette antenne une véritable levée de boucliers, portée par l'association ARSPR (Antenne relais santé publique Rignac).
À tel point que désormais, même le maire Jean-Marc Calvet semble rejoindre la croisade, ainsi que celui-ci nous l'a assuré hier en ces termes : « Que les opposants à cette

antenne ne doutent pas de la volonté de la municipalité de les défendre. On est tout à fait en ligne avec l'association qui s'en occupe et on est tout à fait déterminés pour exiger d'Orange que cette antenne soit déplacée hors agglomération. Ce n'est pas gagné mais on va tout faire pour obtenir gain de cause, y compris en allant en justice si nécessaire. On s'est d'ailleurs rapproché pour cela d'un cabinet d'avocats spécialisé. » Si ce discours laisse encore sceptique certains opposants historiques à l'antenne, qui eux n'ont pas oublié les fins de non recevoir qu'ils ont... reçues à plusieurs reprises de sa part dans le passé, et parlent « d'un double langage du maire », il n'empêche que globalement, le front du refus prend une incontestable vigueur, alors qu'une pétition lancée en 2008 avait déjà recueilli 850 signatures.Une mobilisation que vient d'ailleurs d'attiser l'opérateur, en procédant la semaine dernière à des travaux qui laissent craindre une nouvelle montée en puissance de cet équipement. Alors même qu'un expert international invité le mois dernier par l'association, le professeur Le Ruz, vice-président du CRIIREM, qui fait référence en la matière, avait déjà mesuré des émissions très nettement supérieures aux normes édictées dans l'union européenne avant que les derniers travaux ne démarrent.
Il est vrai que cette antenne, d'une hauteur d'une quarantaine de mètres, a tout pour susciter des cra intes, alors qu'elle se situe dans une zone hab itée, et en particulier à une distance de 125 mètres de l'école et du collège publics. L'opérateur affiche pour son antenne une puissance de 41 volts par mètre quand des experts indépendants cités par les opposants préconisent des puissances près de 100 fois moindres.

Source : http://www.midilibre.com/articles/2010/06/15/VILLAGES-Antenne-relais-la-levee-de-boucliers-1269508.php5

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer