Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 20:50

De nouvelles études montrent la dangerosité des ondes électromagnétiques. Le collectif Antennes 81 se bat pour l’abaissement de la puissance des antennes relais.


• La crèche municipale Andrieu à Albi
à quelques dizaines de mètres des antennes relais...

Le renvoi de la proposition de loi sur l’abaissement de l’exposition aux champs électromagnétiques (à l’Assemblée Nationale la semaine dernière) a de quoi refroidir ceux qui étudient les effets des portables et du wifi… Pourtant, les rapports (Bio Initiative 2012) et études comme les témoignages (voir ci-dessous) vont dans le même sens : les risques liés aux ondes électromagnétiques sont réels et le temps est peut-être venu d’agir…

"Le Collectif Antennes 81 s’est constitué pour fédérer les associations ou collectifs qui, dans le département se mobilisent pour une réglementation de l’implantation des antennes relais de téléphonie mobile et la réduction de l’exposition des personnes aux champs électro-magnétiques. Suite à nos démarches, en 2011-2012, six communes ont voté des motions demandant la limite d’exposition à 0,6 V/m : Rivières, Brens, Saint-Benoit de Carmaux, Giroussens, Briatexte et Gaillac…" Daniel Giessner, membre du collectif "Antennes 81", comme diverses associations françaises (Robin des Toits, Priartem…), demande un abaissement de la puissance des antennes relais à 0,6 Volt par mètre. Le rapport du groupe Bio Initiative 2012 (paru en janvier) apporte de l’eau au moulin du collectif. Des chercheurs ont passé au crible 1 800 études internationales parues entre 2007 et 2012. Pour le Dr David Carpenter, de l’Université d’Albany (Etat de New York aux USA), co-éditeur du rapport, les preuves concernant les risques pour la santé liés aux ondes électromagnétiques et technologies sans fil ont augmenté… Par exemple, le risque de cancer est accru de 40 % chez les « gros utilisateurs » du téléphone mobile (plus de 20 mn par jour).
D’ici fin 2013, plus de 200 opérateurs de téléphonie mobile dans 75 pays auront lancé un réseau 4G (voir glossaire). Près de 300 appareils en 4G (smartphones, tablettes et clés de sécurité) devraient être disponibles d’ici la fin de l’année. En 2013, le nombre de smartphones commercialisés dans le monde dépassera un milliard d’unités. En France, les consommateurs achèteront en 2013, environ 22,5 millions de mobiles, 4,5  millions de tablettes… L’engorgement de la bande passante est pour bientôt. Un smartphone génère en effet 35 fois plus de trafic qu’un téléphone portable. Et d’ici 2016, le trafic sans fil sera 50 fois supérieur à celui de 2012, notamment pour regarder la télé sur une tablette ou un smartphone.

+ Publié le 8 février 2013

Source :

http://www.letarnlibre.com/dep.php

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer