Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 16:00

    Anne-Diandra Louarn (LeFigaro.fr)
18/11/2009 | Mise à jour : 10:32

VOS TEMOIGNAGES - Piégés par des abonnements aux conditions obscures ou dépassés par les fonctionnalités des téléphones dernier cri, les clients des opérateurs de téléphonie sont souvent poussés à consommer à leur insu. Factures exorbitantes, hors-forfait inexpliqués, des internautes du Figaro.fr témoignent.

Sans forcément atteindre les sommes dernièrement médiatisées (46.000 euros pour l'un, 159.212 euros pour l'autre), les consommateurs de téléphonie mobile sont parfois dépassés par les contrats d'abonnement auxquels ils souscrivent. Ils croient disposer d'un forfait illimité ou d'une facture à prix fixe, pourtant les mauvaises surprises sont très fréquentes.

«Il y a un peu plus d'un an, j'ai eu un dépassement de forfait de 1.200 euros. Je venais de changer de portable pour un smartphone sans forfait internet car je n'étais pas intéressé. Je voulais uniquement utiliser le wifi. Grave erreur», témoigne l'internaute ha-000000000001, expliquant que son nouveau téléphone était auto-configuré pour accéder à internet, même lorsque le wifi était désactivé. «Mon opérateur ne m'a prévenu qu'au bout d'une semaine. Il y avait alors plus de 100 heures de connexion à 30 centimes la minute, qu'on me demandait de payer.» Refusant de payer, la ligne fut immédiatement coupée. «Par la suite, j'ai fait des propositions amiables, je suis passé par l'UFC que choisir, puis par un avocat, mais rien n'y a fait. La seule chose qu'ils m'ont proposée est un échéancier pour payer en deux fois.»

Attention aux frontières

Mais posséder un forfait internet illimité pour son téléphone ne garantit pas pour autant des prix gelés sur sa facture. Plusieurs internautes du Figaro.fr ont noté que les régions frontalières sont souvent des zones piège. L'internaute ma07380-0000001 habite la frontière franco-belge, qu'il traverse régulièrement. «Je bloque toujours mon GSM, manuellement, sur mon opérateur belge. Au début, j'ai pu constater qu'en restant en choix automatique, c'était un réseau français qui prenait en charge mes communications Belgique-Belgique», alerte-t-il.

MC GeGe, pensait avoir pris toutes ses précautions lorsqu'il s'est rendu 48 heures à Amsterdam, mais assure pourtant s'être fait avoir : «Tout avait été déconnecté sur mon iPhone. J'ai quand même eu 18 euros hors-forfait... et sans rien faire!», s'insurge-t-il.

Désinformation

A l'instar de MC GeGe, les abonnés ont des surprises avec les zones d'ombre de leurs contrats. Pour Cestlacrise , «les opérateurs mobile n'avertissement pas leurs clients lors de l'achat, ces derniers pensent acheter de l'illimité qui ne l'est pas !» Kenshiro15 parle même d'un «illimité limité» créé par les opérateurs «avec des conditions tellement confuses et complexes, qu'il est impossible de comprendre toutes les règles qui s'appliquent en termes de tarifs et d'utilisation».

Déplorant un manque de clarté, les consommateurs désinformés reprochent également la mauvaise qualité, voire l'absence d'un service client compétent sur ces questions.

«Nous vivons dans un monde de communication (internet téléphonie mobile, etc) mais sans contact avec les opérateurs ou fournisseurs qui deviennent invisibles une fois le contrat signé», estime peter's views. Vivijj , pour qui les opérateurs incarnent «des rois de l'opacité», ne comprend pas pourquoi «chaque mois en restant dans la durée du forfait, vous avez des facturations supplémentaires qui sont hors-forfait» Dans le même cas, celestemma voit constamment sa facture passer de 29€ mensuels à 40€, «sans savoir pourquoi». Abonnée à un forfait illimité, celestemma, comme plusieurs autres internautes du Figaro.fr, reste «dans le flou» : «J'ai pourtant demandé des explications», tient-elle à souligner.

En revanche, Anto2b n'attend rien de son opérateur et utilise les outils de suivi de consommation pour vérifier l'évolution de ses factures avant qu'elles ne lui soient envoyées. «Signer un contrat, c'est avant tout le lire !», exprime-t-il.

Retrouvez l'ensemble des commentaires sur : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/11/17/01016-20091117ARTFIG00625-des-forfaits-illimites-limites-impossibles-a-comprendre-.php




Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans TARIFS communications

Pour Adherer