Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 08:17

   PUBLIÉ LE 29/07/2011 09:11 | G.F.

Le pylône de Bonhoure est décrié depuis des années pour sa position, au cœur d'une zone très urbanisée. / Photo DDM Nathalie Saint Affre

Le pylône de Bonhoure est décrié depuis des années pour sa position, au cœur d'une zone très urbanisée. / Photo DDM Nathalie Saint Affre

Le CSA vient de l'annoncer officiellement : le pylône installé en plein cœur du quartier Bonhoure à Toulouse sera mis hors service à la rentrée prochaine. La réception des chaînes de la TNT basculera sur le site de Lafilaire. Un premier pas avant le démantèlement définitif de la structure, qui doit intervenir avant l'été 2012.

On l'a parfois appelé la « Tour Eiffel » de Jolimont. Peut-être pas pour sa hauteur, mais pour sa concentration d'émetteurs d'ondes de toutes sortes. Il faut dire que la colline à l'est de Toulouse n'est pas épargnée pas ces géants de métal qui se dressent entre les habitations. Depuis près de quinze ans, l'association de quartier Bonhoure-Guilhemery-Moscou (ABGM) se battait donc pour que ce pylône cesse d'émettre. Une décision de justice avait d'ailleurs déjà scellé le sort de celui-ci : la mairie de Toulouse, propriétaire du terrain, n'a pas renouvelé le bail et le démantèlement doit intervenir entre la rentrée 2011 et l'été 2012. Mais la décision par le CSA de déménager les émetteurs de télévision numérique terrestre sur un autre pylône au lieu dit Toulouse-Lafilaire constitue un premier pas symbolique.

« UN DÉBUT, MAIS ON ATTEND DE VOIR »

« Ici, on était tous contre la présence du pylône », explique un riverain. Thierry Jouclas, habitant du quartier et président de la commission environnement à l'ABGM considère également que c'est un « début ». « Une telle installation est forcément génératrice de troubles », explique-t-il. Impossible de capter correctement toutes les chaînes de télévision ou de radio. Un comble quand on habite aussi près. « Pour certains foyers, cela peut engendrer un surcoût pour être équipé correctement, au lieu d'une antenne râteau classique ou d'un petit poste de radio peu puissant ». Sans parler des doutes qui subsistent sur les conséquences pour la santé. Un premier pas qui doit en appeler d'autres. Pour Jean-Jacques Mirassou, conseiller général du canton Toulouse 7, «c'est la fin de la glaciation sur ce sujet après des années et des années de combat ». D'ailleurs, la mairie, les habitants et les diffuseurs sont actuellement en cours de négociations pour étudier la répartition des émetteurs sur l'agglomération pour désengorger peu à peu le quartier de Bonhoure. Du côté d'Antennes 31, collectif toulousain qui milite contre la prolifération des ondes à tout va, on reste dubitatif : « On a enlevé un symbole, mais tant que rien n'est officialisé, quid du reste ? ».


Changements

Dans la nuit du 26 au 27 septembre, l'émetteur de Bonhoure cessera d'émettre en mode numérique. L'émetteur de Lafilaire diffusera les chaînes de la TNT quelques heures plus tard. A cette occasion, un nombre limité d'habitants situés entre l'ancien pylône et le nouveau pourraient avoir à réorienter leur antenne râteau. Les quartiers potentiellement concernés sont Saint-Michel, Halle aux Grains et Château de l'Hers. Pour tous les autres, aucune manœuvre n'est à prévoir.

Source :  http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/29/1137074-fin-des-emissions-pour-le-vieux-pylone-de-bonhoure-a-toulouse.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans REVUES DE PRESSE

Pour Adherer