Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 16:34

   Publié le 03/11/2009 09:19 | E.D

Courant octobre, la ville a demandé au CRIIREM d'analyser la puissance des ondes sur certains secteurs de la ville.

Les résultats de l'étude seront connus fin décembre-début janvier. Photo DDM, Florent Raoul.
Les résultats de l'étude seront connus fin décembre-début janvier. Photo DDM, Florent Raoul.
DDM

Avec toutes ses antennes, la ville de Foix est un lieu où les ondes (diverses et variées) sont très présentes. Mais quel est leur impact sur la santé des Fuxéens ? Pour le savoir, il faut d'abord mesurer leur force.

Depuis longtemps, le groupe des Verts au sein du conseil municipal demandait qu'une étude soit lancée sur le sujet. Comme s'y était engagé le maire, elle a été réalisée le 15 octobre. C'est le Centre de recherche et d'information indépendante sur les rayonnements électromagnétiques (CRIIREM) qui a été chargé du dossier.

Basé au Mans, cet organisme indépendant, qui existe depuis 2005, pratique des analyses sur toute la France. Le bureau du CRIIREM réunit des scientifiques, des experts des pollutions de l'environnement. Il est accompagné d'un conseil scientifique, le « comité des sages », composé de médecins et d'universitaires reconnus, spécialistes de l'électromagnétisme naturel, biologique et artificiel.

Le 15 octobre, un ingénieur d'Angers, accompagné de Danielle Delavergne, adjointe au maire, a effectué plusieurs mesures à différents points de la ville exposés aux champs magnétiques. Une première a été réalisée dans le centre culturel, une seconde sur le site de la future piscine, la troisième aux Bruilhols et la quatrième au Capitany.

Dans un premier temps, l'ingénieur a mesuré la densité des champs magnétiques grâce à une sonde. Puis à l'aide d'un spectre, il a déterminé d'où provenaient ces ondes. Grâce à ces différentes mesures, il sera capable de donner la puissance maximale d'ondes reçues par une personne à un endroit donné et en fonction de l'heure.

Les résultats vont être maintenant analysés par le CRIIREM. Ils seront communiqués à la municipalité fin décembre ou début janvier. Le rapport ne fera aucune préconisation de santé publique. Il se contente de donner la puissance maximale des ondes. « Après, les particuliers ou les mairies en font ce qu'ils veulent », indique le centre.

« Je suis très contente que les mesures aient été effectuées. C'était une priorité pour le groupe des Verts. Depuis très longtemps, on sait que le portable émet des ondes qui ont un impact sur la santé. Pour les antennes, c'est plus compliqué. On avance petit à petit. Mais, il vaut mieux prévenir que guérir », assure l'adjointe au maire.

Reste maintenant à connaître le résultat des analyses et quelle sera la décision de la mairie s'il y a un éventuel impact sur la santé ?

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer