Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 22:19
   Article publié le : 25/02/2010 à 09:00:00
Pour ce qui est des activités, l'Afssa traitait des avis rendus par la direction du végétal et de l'environnement sur les pesticides et délivrait les autorisations de mise sur le marché des médicaments vétérinaires ; quant à l'Afsset, elle gérait les dosiers relatifs aux radiofréquences, les téléphones portables et les antennes relais, mais aussi des produits issus de nanotechnologies.

La question qui se pose actuellement aux acteurs concernés concerne la qualité et l'indépendance de l'expertise en matière de sécurité sanitaire en France, vont-elles être renforcées ou affaiblies par la fusion de deux agences en charge de ce domaine ?

Dès le 19 novembre dernier, les principales organisations syndicales et trois associations qui défendent respectivement les victimes de l'amiante, les accidentés de la vie et l'environnement, représentés au conseil d'administratif de l'Afsset, ont formulé des réserves dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre.

Les craintes exprimées dans cette lettre et dans d'autres missives similaires se réfèrent « aux principes qui constituent le socle et la raison d'être des agences de sécurité sanitaire, l'indépendance vis-à-vis des producteurs de risques et des gestionnaires de risques et la séparation entre évaluation des risques et gestion des risques à respecter ».

Par ailleurs, plusieurs parlementaires ont écrit au Premier ministre, François Fillon, pour lui faire part du risque de dilution des avancées de l'Afsset, alors que l'Afssa travaille sur un modèle différent, d'où des risques de conflit d'intérêts, dans une agence qui assurera à la fois des activités d'expertise, d'évaluation et de gestion.

Face à ces critiques, le futur directeur général de l'Anset, qui dirige depuis 2009 l'Afssa, défend « un beau projet pour appréhender globalement la sécurité avec la grande ambition de faire référence du point de vue de la rigueur scientifique » et que « , la nouvelle agence sera en prise avec la société, aussi bien en amont de l'expertise que dans se restitution ».

Pour éviter les conflits, le futur directeur général a annoncé la mise en place d'un comité de déonologies et de prévention des conflits d'intérêt et des audits.

Il aura à rendre compte à un conseil d'administration de 36 membres, dont 8 représenteront les 5 ministères de tutelle et 9 les entreprises.

Chaque administrateur aura une voix, à l'exception des représentants des ministères, qui en disposeront chacun de cinq voix.
Source :  http://www.riskassur-hebdo.com/actu01/actu_auto.php?adr=fu250210

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans INFORMATION

Pour Adherer