Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 21:52

   Publié le 27/03/2012 08:02 | La Dépêche du Midi

La mobilisation de l'association a porté ses fruits./Photo DDM.

La mobilisation de l'association a porté ses fruits./Photo DDM.

Non à l'antenne relais de téléphonie mobile ! La mobilisation n'a pas tardé à Labastide-Marnhac, lorsque les habitants du hameau de Cailles ont appris par une lettre de SFR, qu'ils pouvaient consulter sur un site internet le projet d'antenne relais.

Un projet quasiment bouclé puisque les riverains découvraient que toutes les formalités d'urbanisme avaient été réglées et le terrain était en passe d'être acquis. Immédiatement, les riverains se constituaient en association « Stopondes46 » pour agir tant auprès de la mairie que du propriétaire du terrain. Avec le ferme refus de voir s'ériger une antenne de 30 m de haut, devant émettre à forte puissance, à moins de 160 m d'une habitation. L'association a également tenu, le 14 mars, une réunion publique d'information à destination des habitants de Labastide-Marnhac, du Montat et de l'Hospitalet (zone de recherche de l'implantation).

« L'exposé a permis de clarifier la situation et de rappeler que les riverains potentiels de l'antenne et l'association Stopondes46 ne s'opposent ni à la téléphonie mobile ni même aux antennes mais qu'ils combattent les émissions supérieures à 0,6 volt par mètre, seuil déclaré sans danger par l'ensemble des experts. Il existe des solutions alternatives aux antennes démesurées, évidemment plus coûteuses à court terme mais qui préservent la santé et l'avenir de nos enfants », explique l'association.

De son côté, Daniel Jarry, maire, indique que la réglementation ne donne pas de marge de manœuvre aux collectivités pour s'opposer aux opérateurs ; mais que la mairie avait toutefois initialement émis un avis défavorable sur le projet ; qu'elle a contribué à convaincre le propriétaire à ne pas vendre son terrain, et qu'elle s'associe à la vigilance de l'association.

Pour sa part, la société SPIE qui prospectait pour le compte de SFR indique que faute de terrain, le projet d'antenne relais à Labastide-Marnhac est abandonné.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/27/1315615-pas-d-antenne-relais-sfr.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer