Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 08:53

   PUBLIÉ LE 19/02/2013 03:45

La rencontre des associations avec la députée, concernant le projet de loi Abeille./photo DDM, HB. ()

La rencontre des associations avec la députée, concernant le projet de loi Abeille./photo DDM, HB.

 

Les collectifs d'Aussonne et de Launac représentés par M. et Mme Durand, (Association Antenne 31) et Mlle Cabot (Association Robin des Toits) ont rencontré MadameFrançoise Imbert, députée de la 5ème circonscription. «Nos questionnements concernent l'exposition croissante du public aux champs électromagnétiques issus des technologies de communication sans fil et le développement de la 4G. Nous lui avons remis un document élaboré par Antenne 31 : «Impact sur le vivant des rayonnements électromagnétiques» ainsi que la synthèse de 25 questionnaires portant sur les installations d'antennes relais en Haute-Garonne» indiquent les membres des associations.

Trop proche de l'école ?

Le projet de loi Abeille relatif à l'application «du principe de précaution défini par la Charte de l'environnement aux risques résultant des ondes électromagnétiques» a été renvoyé en commission. «François Brottes, président de la commission du développement durable, veut avancer et légiférer», a certifié Françoise Imbert. L'association Robin des toits vient d'y suspendre sa participation, en précisant que la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho à «l'intention de proposer un projet de loi en juin qui pourrait être bien plus favorable aux opérateurs, plutôt qu'à la santé publique».

Les collectifs veulent sensibiliser la députée aux points essentiels de cette proposition de loi, l'abaissement de l'exposition du public à 0,6 V/m, les effets athermiques, la typologie des scandales sanitaires.

Ils ont aussi évoqué les cas particuliers de Launac et d'Aussonne où le choix des différentes implantations est remis en question, notamment celle placée à proximité de l'école de Launac, trop proche des habitations.

La Dépêche du Midi

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/19/1564051-launac-antennes-l-inquietude-de-deux-associations.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer