Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 11:10

Biberons au Bisphénol A: vote du Sénat

logo_france2.png  Publié le 25/03/2010 | 10:25

Bisphénol A : alerte aux biberons plastiques

Bisphénol A : alerte aux biberons plastiques

 

Le Sénat a adopté mercredi un texte de loi suspendant la commercialisation des biberons au Bisphénol A

Le texte, proposé par le groupe RDSE à majorité radicaux de gauche, a été adopté à l'unanimité par les sénateurs après amendement.

A l'origine, il proposait l'interdiction de la molécule de Bisphénol A dans tous les plastiques alimentaires. Mais un amendement UMP l'a limité à la seule suspension de commercialisation des biberons au Bisphénol A.

Le mois dernier, l'Afssa (Agence de sécurité sanitaire des aliments) avait reconnu pour la première fois qu'il y avait dans les dernières études des "signaux d'alerte", tandis que l'agence américaine de sécurité des aliments et des médicaments (FDA) soutenait l'initiative des industriels américains de ne plus utiliser de Bisphénol A dans les récipients contenant des aliments pour bébés.

De nombreuses communes ont déjà suspendu l'utilisation de biberons au bisphénol A dans leurs crèches, notamment à Paris et Besançon.

Cette proposition de loi doit encore être inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale pour pouvoir poursuivre son parcours parlementaire.

Le Bisphénol A est un produit chimique utilisé dans la fabrication d'un plastique dur transparent, le polycarbonate, employé notamment pour la fabrication des biberons ou les bonbonnes d'eau. Il est présent aussi dans les résines époxy qui tapissent l'intérieur des boîtes de conserve et des cannettes.

Les réserves de la ministre
Tout en se déclarant "plutôt favorable" à l'amendement, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot a cependant émis deux réserves, à savoir "un risque réel de contentieux européen" et le fait que l'innocuité des substituts au Bisphénol A n'a pas été suffisamment étudiée.

Lors de la discussion générale avant l'examen des amendements, Mme Bachelot  avait demandé aux sénateurs de "réfléchir à deux fois avant d'interdire" le bisphénol A dans les plastiques alimentaires.

"Aucun pays au monde n'a pris de mesure d'interdiction", avait-elle lancé. Elle a toutefois indiqué que son ministère étudiait "la possibilité de modifier par voie réglementaire la limite autorisée de migration du bisphénol A dans les aliments, actuellement fixée à 0,6 mg/kg d'aliment".

"Une avancée" pour le groupe RDSE 
L'auteur de la proposition de loi, le président du groupe RDSE, Yvon Collin, a souligné que "loin d'être rassurantes, les études scientifiques se suivent et  n'en sont que plus alarmantes". Son groupe, en regrettant que le texte ait été considérablement réduit, a voté l'amendement de la commission des Lois le qualifiant "d'avancée".

"Nous n'avons pas le temps d'attendre les résultats de quelconques études  supplémentaires, celles-ci sont déjà assez nombreuses pour appliquer le principe  de précaution", a renchéri Patricia Schillinger (PS).

 

Source :

 

______________________________________________________________________

   France Info - 24 mars 2010

 

ABISPHenol.jpg

Philippe LERIDON - Fotolia.com

A l’unanimité, les sénateurs ont adopté une proposition de loi qui vise à suspendre la commercialisation de ces biberons - déjà interdits dans les crèches de plusieurs villes, dont Paris.

Cancers, diabète, dysfonctionnements thyroïdiens... Le bisphénol A est frappé de tous les maux. A tel point que son interdiction est de plus en plus dans l’air du temps... Ce sont des sénateurs qui se sont emparés du dossier - et qui ont obtenu, partiellement, gain de cause.

Ce soir, le Sénat a voté, à l’unanimité, la suspension de la commercialisation des biberons produits à base de bisphénol A.
La victoire n’est qu’incomplète : à l’origine, la proposition de loi voulait interdire la molécule dans tous les plastiques alimentaires.

Après avoir longtemps tergiversé, l’Afssa, l’Agence de sécurité sanitaire des aliments, avait fini par reconnaître qu’il y avait dans ses études des "signaux d’alerte".
De son côté, Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé, qui s’était déclarée "plutôt favorable" au texte de loi, avait émis deux réserves : un risque de contentieux européen - "aucun pays au monde n’a pris de mesure d’interdiction", a-t-elle déclaré -, et le manque d’études sur les substituts au bisphénol...

L’histoire n’est pas encore terminée, loin de là : la proposition de loi doit maintenant poursuivre sa navette parlementaire, et être inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale.

 

Source : 

http://www.france-info.com/france-politique-2010-03-24-le-senat-bannit-les-biberons-au-bisphenol-a-421843-9-10.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans INFORMATION

Pour Adherer