Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 23:36

Les hypersensibles 2 - France Inter - Nous autres - 12/11/2010Repris par robin-copie-10.jpg

 

Electrosensibilité et MCS - Hypersensibilité chimique multiple



Cliquer ici pour écouter l'émission 


Il n'a pas été facile de trouver un coin où s'asseoir avec Olivier. 

Olivier est ce qu'on appelle un électro-hypersensible. Il ne supporte pas les ondes électro-magnétiques. Avec Inés Léraud, ils ont dû chercher un endroit où les ondes ne sont pas trop fortes, Olivier se promène toujours avec son détecteur d'ondes, ils ont testé plusieurs lieux avant de s'installer sur un banc au milieu du parc du Morbras. C'est un des rares endroits où Olivier ne souffre pas. 

L'histoire de l'hypersensibilité d'Olivier a commencé en 2002. C'est une histoire intéressante et différente de celle de la semaine dernière parce qu'elle est, d'une certaine façon, exemplaire. Elle montre qu'électro et chimico hypersensibilité sont souvent associées. 

Olivier a d'abord été intolérant aux produits chimiques avant de devenir allergique aux ondes électro-magnétiques. Voilà le début de son histoire. Au printemps 2002 Olivier vitrifie l'escalier de sa maison, et dort dans la pièce d'à côté toutes portes fermées. Le lendemain matin, il est réveillé par des brûlures, ses yeux, ses narines, sa bouche, sa gorge en feu, il était en train de suffoquer. Passés deux trois jours les symptômes disparaissent, Olivier ne consulte pas de médecin et il reprend le cours de sa vie. 

Ce n'est qu'un an plus tard, en mai 2003, alors qu'il doit intégrer de nouveaux locaux à son travail qu'Olivier a compris qu'il était malade. A cette époque, Olivier travaillait dans une banque, sur cette nouvelle plateforme, tout avait été refait à neuf, du sol au plafond, peintures, moquette, mobilier. Olivier n'a pas supporté. 

C'est un reportage d'Inés Léraud, avec Olivier et le Professeur Belpomme. 

--- 
Source : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/nousautres/index.php?id=96828

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans ELECTROSENSIBILITE

Pour Adherer