Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 20:25

La Clau   Vendredi 22.10.2010. 18:00h

Christian Bourquin et la coordination « Antennes 66 », au Congrès des maires des Pyrénées-Orientales, samedi 16 octobre 2010 © Jean-Robert GatonasChristian Bourquin et la coordination « Antennes 66 », au Congrès des maires des Pyrénées-Orientales, samedi 16 octobre 2010 © Jean-Robert Gatonas


Le président du Conseil Général catalan, C. Bourquin, promet de prendre les choses en main.


La crainte face aux antennes-relais, qui se généralise en Roussillon, s’est exprimée samedi dernier lors du Congrès des maires des Pyrénées-Orientales, à Villeneuve de la raho. Ce vendredi, la coordination Antennes 66 et l’association Robin des Toits 66, qui fédèrent les opposants aux antennes de téléphonie mobile situées à proximité des lieux de vie, assure avoir reçu ce jour-là le soutien de Christian Bourquin. Le président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, interpellé directement par Anne-Laure Mager, porte-parole du mouvement, a promis de recevoir la coordination pour évoquer le problème des antennes et des personnes électro-hyper-sensibles, ou « malades des ondes ». Habitante du quartier Saint-Assiscle de Perpignan, Mme Mager entend réunir les inquiétudes ressenties à Cabestany, Montesquieu, Céret, Millas, Saint-André et Perpignan, en demandant aux élus de « prendre conscience du problème de santé publique lié à l’implantation non concertée de ces antennes ». Mais la lutte engagée concerne aussi le l'Internet wifi, qui fait l’objet d’un plan « Languedoc-Roussillon Haut Débit » financé par la Région dans les communes de montagne. Ce projet en cours, « tout aussi nocif pour la santé » que les antennes, sera débattu avec M. Bourquin, en sa qualité de vice-président de l'institution régionale.

Source : http://www.la-clau.net/info/5313/les-opposants-aux-antennes-relais-du-roussillon-craignent-aussi-le-wifi-5313

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans REVUES DE PRESSE

Pour Adherer