Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 13:41

L-union.png  Publié le vendredi 08 janvier 2010 à 01H00

 

Mystérieuse explosion d'un relais SFR


Les sapeurs-pompiers se sont rendus sur place, toutefois ils n'ont pas eu grand-chose à faire du fait que cette explosion n'a entraîné aucun début d'incendie.

Les sapeurs-pompiers se sont rendus sur place, toutefois ils n'ont pas eu grand-chose à faire du fait que cette explosion n'a entraîné aucun début d'incendie.

Angel Garcia - l'Union de Reims

 

LES deux techniciens de la société SPIE, spécialisée dans les montages de câblage, ne pensaient sans doute pas qu'ils exerçaient un métier à risque. Depuis hier, ils ont de quoi se poser des questions.

Michel Thouvenin se trouvait à l'intérieur du local technique, situé au pied du relais SFR de la rue Jules-Fuzelier, et son collègue, Julien Rambaux, en haut du pylône : « J'étais en train de changer un FH (NDLR : une sorte de parabole destinée à la réception des ondes), lorsque j'ai entendu comme un coup de canon, qui a secoué tout le pylône » explique ce dernier.

L'explosion venait de se produire dans une armoire, appelée dans le jargon technique « armoire B radio », située au pied du relais. Pour une raison que les techniciens sur place avaient bien du mal à s'expliquer, l'armoire a soudainement explosé, projetant des débris métalliques à plus de 20 mètres. Le capot avant d'un véhicule Renault Scenic, stationné sur le parking du centre de contrôle technique, a été littéralement traversé par un morceau de l'armoire électrique. On n'ose imaginer ce qui se serait passé si un piéton s'était trouvé au même endroit à ce moment précis.

La base du pylône a également été déformée par la déflagration et la grille de protection du site a été carrément éventrée.

Surchauffe des batteries ?

« Depuis que je fais ce métier, je n'ai jamais vu ça » confiait Sylvain Vieval, technicien chez Télécom, prestataire chargé de la maintenance de l'installation. « Pour l'instant, il est difficile de dire ce qui s'est passé. On pourrait a priori penser à une surchauffe des batteries. Il est possible que l'évacuation des vapeurs d'acide ne se soit pas faite correctement. Peut-être qu'une étincelle a suffi pour provoquer l'explosion ».

Les sapeurs-pompiers se sont rendus sur place, toutefois ils n'ont pas eu grand-chose à faire du fait que cette explosion n'a entraîné aucun début d'incendie.

Bizarrement, l'armoire réduite en miettes n'était même pas noircie : « Ça a pété et aussitôt il y a eu un dégagement de fumée blanche assez irritante, mais cela n'a pas duré très longtemps » raconte Luc Nicolas, responsable du Centre de contrôle technique.

Les abonnés SFR n'ont cependant pas pâti de cet « incident », car deux autres armoires abritant les systèmes GSM et 3G permettent d'assurer les communications sur le secteur. Une intervention avait eu lieu le matin même sur ce relais, en l'occurrence le changement d'un redresseur, mais il n'est pas du tout établi que cette réparation ait un lien de cause à effet. Affaire à suivre, et surtout à élucider…
O.R.

Source : http://www.lunion.presse.fr/article/a-la-une/mysterieuse-explosion-dun-relais-sfr

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans REVUES DE PRESSE

Pour Adherer