Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 22:23

la gazette.fr    P. Petitot | 21/09/2010 | Publié dans : Régions


Le groupe Verts au conseil de Paris et les associations (Robin des Toits, Priartem et Agir pour l’environnement) se sont opposés, le 21 septembre, au projet d’une convention entre Paris et l'opérateur Free, qui souhaite installer des antennes relais sur les toits municipaux.

La mairie de Paris a décidé de déposer une délibération au conseil municipal des 27 et 28 septembre autorisant le quatrième opérateur mobile de France, Free, à  installer 300 antennes supplémentaires sur 250 toits de bâtiments du domaine public municipal, qui réclame à l’appui de sa demande de bénéficier du même traitement que ses concurrents.

« Le conseil de Paris doit-il prendre le risque d’augmenter encore l’exposition des Parisiens aux ondes électromagnétiques? », interrogent les Verts qui ont organisé une conférence de presse sur le sujet le 21 septembre à la mairie du IIe arrondissement.

Seuil de 0,6v/m
Les trois associations présentes et le syndicat ont rappelé que « la Ville de Paris avait renvoyé le débat sur la prolifération d’antennes-relais vers une conférence des citoyens intitulée « Ondes, Santé et Société » », initiée par le maire PS de Paris Bertrand Delanoë. La conférence avait proposé, entre autres, le 18 juin 2009, de limiter l’exposition du public aux champs électromagnétiques à 0,6 v/m et de pratiquer une mutualisation des antennes. Elle devait déboucher sur une renégociation de la charte passée entre Paris et les opérateurs, mais cela n’a jamais eu lieu.
Dans ces conditions, Verts et associations déplorent que les préconisations issues de la conférence des citoyens ne soient pas prises en compte aujourd’hui et soulignent l’absence de concertation dans le cas de l’implantation des antennes de Free.

Moratoire
« Nous avons fait deux pas en avant pendant le 1er mandat, a constaté René Dutrey, conseiller de Paris (Verts), mais aujourd’hui nous en faisons trois en arrière ».
Les Verts de Paris et les associations ont demandé la mise à disposition du public des plans de déploiement des antennes-relais et que les opérateurs s’engagent à contracter une assurance pour indemniser les possibles victimes des ondes électromagnétiques.
Surtout, ils souhaitent un moratoire de Bertrand Delanoë.
De son côté, l’opérateur Free, qui a obtenu sa licence 3G en décembre 2009, doit couvrir 27% de la population métropolitaine en deux ans pour remplir ses engagements.

Un article de courriers des maires.fr

Source : http://infos.lagazettedescommunes.com/45283/les-verts-du-conseil-de-paris-s%E2%80%99opposent-au-deploiement-de-nouvelles-antennes-relais-dans-la-capitale/


Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans REVUES DE PRESSE

Pour Adherer