Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 12:01

  PUBLIÉ LE 30/04/2012 03:45 | LA DÉPÊCHE DU MIDI

De nombreux maires sont concernés par l'implantation d'antennes relais sur leur commune./ Photo DDM

De nombreux maires sont concernés par l'implantation d'antennes relais sur leur commune./ Photo DDM

À l'occasion de la rencontre entre André Laur, accompagné de sa suppléante Hélène Gayraud, avec les maires du canton, le conseiller général a apporté des réponses aux élus municipaux sur les sujets qui les préoccupent.

L'installation d'antennes-relais en divers points du canton a fait l'objet d'une longue discussion afin d'apporter un éclairage à la fois réglementaire et technique pour que chaque maire puisse disposer d'éléments objectifs et se faire une opinion équitable. Tous les participants ont jugé que ce dossier était très sensible compte tenu des risques possibles pour la santé, tout en constatant le fort développement des nouvelles technologies de l'information et des communications.

Par ailleurs, il a été constaté que la réglementation actuelle ne permet pas aux maires de s'opposer à ces implantations. Plusieurs décisions du Conseil d'État, ainsi que des réponses ministérielles l'ont confirmé récemment.

D'où la difficulté pour les élus d'appliquer ne fut-ce que le principe de précaution. André Laur a rappelé que le pouvoir de police des ondes relève de la responsabilité de l'État par le biais de l'Agence de régulation des communications électroniques de la poste (ARCEP) et de l'Agence nationale des fréquences (ANFR).

André Laur a également évoqué les modifications des conditions d'attribution des subventions pour les travaux d'urbanisation et de modernisation des chaussées en centre-bourg, dues, pour l'essentiel aux charges nouvelles non transférées en totalité par l'État aux assemblées départementales.

Ces réunions sont nécessaires pour les maires afin d'obtenir des informations précises : réglementation des bornes d'incendie, suppression de la participation pour le raccordement d'égout, à l'assainissement collectif, l'état des routes départementales suite à la période froide de cet hiver, mais aussi préparation des dossiers de demande de subvention. Autant de points abordés par André Laur qui se veut toujours à l'écoute des communes du canton et de ses habitants.

source : http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/30/1342463-montastruc-la-conseillere-antennes-relais-les-maires-debattent.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer