Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 19:37

Accueil Lindependant.com   Edition du 11 10 2010

L'antenne relais SFR, installée en décembre dernier malgré la forte résistance du collectif du château d'eau puis de l'ADSE (association pour la défense de notre santé et de notre environnement) suscite toujours autant de craintes. En témoigne ce dernier épisode. Trois propriétaires riverains du chemin pédestre qui conduit au site où se trouve le mât de 12 mètres étaient convoqués mardi dernier par le géomètre en charge d'un bornage de ce chemin à la demande de l'entreprise SPIE. Seuls Guy Papais, le géomètre et Monsieur Laguerre, adjoint au maire, délégué par le maire pour signer l'acte (mais non habilité à répondre aux questions) ainsi que deux représentants de SPIE étaient présents au rendez-vous.
«Nous n'y étions pas car aucun des propriétaires n'a demandé le bornage de ce chemin», déclarent les riverains par la voix d'un communiqué de l'ADSE.
Un chemin au centre des débats
Si l'antenne n'est toujours pas en service à ce jour, c'est précisément parce que son accès, par le dit chemin, n'est pas suffisant pour le passage des branchements électriques. Déjà l'installation du pylône avait exigé un hélitreuillage. Le mât étant situé sur un lieu enclavé par des terrains privés et relié par ce seul chemin pédestre dont la propriété semble encore floue. La mairie agit comme si le
cami del pertus faisait partie du domaine communal tandis que Pascal Bobillot, président de l'ADSE et riverain ne l'entend pas ainsi:
«C'est un ancien chemin d'exploitation qui devait jadis mener à des vignes, il est, par définition, privé, d'ailleurs la mairie n'a toujours pas fourni la preuve qu'elle est propriétaire de ce chemin». Ce petit chemin muletier dit "du Perthus" est parfois débroussaillé par un groupe d'amis bénévoles qui entretient chemins de promenades et sources à l'intention des randonneurs. Sur place, mardi dernier, le géomètre-expert d'Argelès-sur-Mer s'est donc trouvé dans l'obligation de dresser un procès-verbal de carence pour ce bornage à l'amiable. Il semblerait qu'il reste à la municipalité de solliciter, si l'entreprise SPIE le demande, un bornage judiciaire. Dans ce cas, le bornage ne sera plus gratuit et les riverains devront en partager les frais. Mais les riverains sont prêts à tout pour empêcher cette antenne, qui pourrait alimenter la 3G de tout le département, de fonctionner.
Michelle Vardon avec A. Girard
Le bornage du chemin d'accès à l'antenne relais n'a pas pu être effectué car les propriétaires riverains n'étaient pas là.MONTESQUIEU-DES-ALBERES

Source : http://www.lindependant.com/articles/2010-10-10/nouvelle-resistance-a-l-antenne-relais-262318.php

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer