Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 08:48
LA-D-p-che-copie-1.png   Publié le 09/03/2010 03:52 | LaDepeche.fr

Alain Fillola, maire de Balma, revient à nouveau sur le projet d'antenne de téléphonie mobile de Bouygues, qui suscite la polémique : « A la lecture du communiqué de l'opposition municipale, de nouvelles précisions s'imposent. Affirmer qu'un maire est autorisé à empêcher l'installation d'une telle antenne relais sur un terrain privé procède au mieux d'imprécisions coupables sur une question aussi sensible, au pire de mensonges par omission... J'appelle donc les élus UMP à se garder de toute polémique politicienne. Se mobiliser contre l'implantation d'une antenne relais oui, mais un sujet aussi complexe, tant technique que juridique, oblige à bien peser les arguments...

Le maire de de Pertuis avait pris un arrêté limitant le périmètre d'implantation d'antennes relais.Il a été annulé par la cour administrative d'appel de Marseille, le 11 septembre 2006. Le maire de Port de Bouc avait voulu interdire les antennes relais dans un rayon de 300 mètres autour des sites sensibles. Le conseil d'Etat, par un arrêt du 2 juillet 2008, a cassé cet arrêté municipal. Ces décisions font jurisprudence et s'imposent à nous.

Le représentant du groupe UMP avait tout loisir d'interroger la députée-maire de Montauban, dont il est proche... Confrontée au même problème, son adjointe au développement durable avance une argumentation identique à la nôtre dans La Dépêche du 9 septembre 2009 : « Nous sommes sur un domaine privé. Des précédents ont clairement démontré que le maire ne peut interdire de façon générale et absolue des implantations d'antennes de téléphonie. Sinon, il est en contradiction avec les articles du code général des collectivités territoriales. »

Le débat public exige plus de sérieux sous peine de verser dans la démagogie... Une proposition de loi a été déposée à l'Assemblée Nationale. Elle vise à « pallier l'insuffisance de la réglementation et à appliquer le principe de précaution aux activités de télécommunication. » L'UMP, largement majoritaire à l'Assemblée Nationale, n'a qu'à prendre ses responsabilités et voter un cadre réglementaire qui permettra aux maires de gérer plus facilement ce type de problèmes...»

 

Source :  http://www.ladepeche.fr/article/2010/03/09/792705-Quint-Fonsegrives-Telephonie-mobile-Se-garder-de-toute-polemique-politicienne.html


Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans NOS POLITIQUES

Pour Adherer