Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 21:18

LA-D-p-che-copie-1.png   Publié le 19/06/2010 10:02 | J.-A. L.

Des antennes qui sèment le trouble../ Photo archives DDM

Le conseil municipal de Rivières a soutenu à l'unanimité la proposition du maire Christophe Hérin: la commune renonce à se pourvoir en cassation dans l'affaire qui l'oppose à l'opérateur SFR, qui doit implanter une antenne relais de 30m de haut, à forte puissance. Le tribunal administratif a condamné Rivières à une amende de 1200€, et la procédure a déjà coûté à la commune 3500€, dont 500 seront remboursés par l'assurance. Aller en cassation, c'était déjà une facture supplémentaire d'avocat parisien - 4000€ au bas mot - pour une issue écrite d'avance. Cet argument financier a pesé. «Notre avocat toulousain nous a dit que notre requête n'avait aucune chance d'aboutir» a indiqué C. Hérin. Restaient deux autres options: faire un arrêté favorable mais avec des prescriptions, ou négocier avec SFR. C'est cette dernière voie qui a été choisie. Le maire a réussi à faire avancer le rende-vous du 30 juillet au 22 juin. Mardi, il rencontrera donc le directeur régional SFR, qui se déplacera à Rivières avec une collaboratrice. Il fallait ensuite définir une stratégie et un contenu. Le conseil s'est vite entendu sur les points à aborder: la localisation de l'antenne, la puissance, la hauteur, et l'implantation paysagère. La commune a défini retenu d'autres actions: des courriers au ministre Borloo, à Martin Malvy et Thierry Carcenac, pour signaler le non-respect par SFR du protocole d'information, prévu dans le Guide entre opérateurs et élus. SFR est passé en force, en totale contradiction avec sa propre autopublicité. C. Hérin prévoit, en cas d'échec de la négociation, d'appliquer une règle d'urbanisme qui lui permet de surseoir à statuer, et de poursuivre le PLU en coordination avec les communes voisines. L'entrevue de mardi sera donc décisive: le jeudi 24 juin, lors d'une réunion publique prévue de longue date, le maire en présentera l'issue à la population.


Le Collectif écrit à SFR

Le Collectif Antenne Relais, qui s'est constitué autour de Daniel Giessner, Patrick Patinier et Norbert Barbance, soutient l'initiative du conseil tout en gardant son indépendance. Il a pris corps au cours de trois réunions qui ont rassemblé d'abord 17 riviérois, puis 48 à la troisième, à laquelle s'était jointe l'association «Robin des toits». Le Collectif a été à l'initiative d'une pétition, qui a été signée par 311 habitants, soit la moitié des inscrits sur les listes électorales. Il ne remet pas en question les antennes, mais conteste l'ukase de SFR. Le collectif Antenne Relais a écrit au directeur général des réseaux de l'opérateur, en brandissant sur la fin une menace à peine voilée: «un conflit porterait atteinte à l'image de SFR». Et brouillerait son écoute.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2010/06/19/857834-Rivieres-Rencontre-avec-SFR-pour-l-antenne-relais.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans PRESSE REGIONALE

Pour Adherer