Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 00:26
PRIARTEM-copie-1.jpg   15 février 2010 - par Collectif  Priartem

Alors que des actions sont menées auprès des tribunaux pour que soient démontées des stations-relais installées sur les châteaux d’eau, l’opérateur Orange a déposé une déclaration préalable pour y installer son relais à Ste Foy de Peyrolières.

Réunion publique du 12 février 2010

C’est à la demande de la population que s’est tenue vendredi 12 février 2010 une réunion publique sur le projet d’installation d’antennes relais Orange de téléphonie mobile sur le château d’eau de Sainte Foy de Peyrolières.

Malgré le mauvais temps, 80 personnes s’étaient déplacées pour faire part de leurs inquiétudes légitimes.

En s’appuyant sur des études indépendantes comme le rapport BioInitiative 2007 (validé par le parlement européen dans une résolution votée le 04/09/2008), M. Oberhausen (physicien) a mentionné les effets toxiques (insomnies, stress, genotoxicité, leucémies, tumeurs du cerveau) liés à l’exposition aux émissions des antennes relais sur le long terme et ce même à faible puissance (quelques V/m). Dans son dernier rapport, l’AFSSET recommande d’ailleurs de réduire au minimum l’exposition des populations. Dans son exposé, M. Perrais (CRAM) a présenté des schémas correspondant à des antennes de type microcellulaires alors que dans le projet Orange il s’agit d’antennes macrocellulaires 4 fois plus puissantes.

Le collectif a rappelé qu’il n’était pas contre les antennes relais mais seulement contre le lieu d’implantation au cœur du bourg (écoles, habitations, commerces, centres médicaux).

Le collectif a insisté auprès du Maire pour cesser de l’opposer aux personnes manquant de couverture réseau Orange (la commune est couverte totalement par les autres opérateurs et partiellement par Orange) et le collectif a d’ailleurs proposé des solutions alternatives d’implantation. M. Nieche (Orange) a balayé les inquiétudes pourtant fondées et a provoqué l’assistance en clamant que la seule alternative est un pylône à moins de 50m du château d’eau. Il s’est également montré condescendant lors de certaines questions embarrassantes.

Lors d’une entrevue précédente, la députée Monique Iborra qui n’a pu venir avait soutenu le collectif dans sa démarche citoyenne de défense du principe de précaution.

Dans ce dossier la municipalité à la chance de disposer du pouvoir de décision en accord avec le syndicat des eaux des Coteaux du T ouch propriétaire du château d’eau.

Le collectif demande aux élus d’être cohérents et prudents dans leurs projets pour le village : la future crèche se trouverait à 200 m des antennes et la maison de retraite médicalisée à 110m.

Pour sa part, le maire n’a toujours pas expliqué ses motivations pour son choix dans l’installation d’antennes au cœur du village.

Le collectif en appelle à la prudence des élus et à leur responsabilité dans la défense du bien-être des administrés (pétition à ce jour de 300 signatures contre le projet). Il leur demande de refuser ce projet et de ne pas céder au chantage d’Orange car des solutions alternatives existent. Il compte sur leur bon sens.

Article de la Dépêche du Midi du 22/01/2010

 

Source :  http://www.priartem.fr/Sainte-Foy-de-Peyrolieres-debat.html


Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans REVUES DE PRESSE

Pour Adherer