Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 10:15

link   Publié le 6 avril 2010

 

Ne plus installer de lignes de haute tension à proximité d’établissements accueillant les enfants, c’est la principale recommandation de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) qui publie le 6 avril, une mise à jour des connaissances sur les effets sanitaires des champs électromagnétiques d’extrêmement basses fréquences, émis par les lignes électriques ou tout appareil électrique. Pas de données scientifiques définitives sur les effets de ces champs à long terme, mais déjà de nombreuses études concluant à un lien statistiques entre lignes de très haute tension et leucémies infantiles.

 

Lignes de très haute tension et leucémies infantiles : Si des études scientifiques ont montré une association statistique entre l’exposition aux champs électromagnétiques produits par les lignes de très haute tension et des leucémies infantiles, si  le centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé en 2002 ces champs cancérogènes possibles pour l’homme, le débat sur le risque se poursuit. L’Afsset, tout comme l’OMS estime aujourd’hui que les preuves scientifiques sont insuffisantes pour justifier une modification des valeurs limites d’exposition actuelles.

Une étude britannique, (citée par le CRIIREM), sur les lignes haute tension et les cas de leucémies chez l’enfant publiée en juin 2005 par des chercheurs de l’université d’Oxford, portant sur plus de 29.000 enfants souffrant de cancer, dont 9.700 de leucémie,  avait montré que le risque de leucémie augmente de 69% pour les enfants dont le domicile se trouvait à moins de 200 mètres des lignes haute tension au moment de leur naissance et de 23% pour ceux domiciliés à une distance située entre 200 et 599 mètres, par rapport à ceux nés à plus de 600 mètres.

 

Principe de précaution : Fidèle à ce principe, inscrit dans sa mission, l’Afsset recommande néanmoins de ne pas installer ou aménager de nouveaux établissements accueillant des enfants (écoles, crèches…) à proximité immédiate des lignes à très haute tension, et de ne pas implanter de nouvelles lignes au-dessus de tels établissements.

 

La recommandation de l’Afsset, réaliser de nouvelles études épidémiologiques en recourant aux nouvelles techniques de mesure des expositions individuelles et parallèlement renforcer la recherche sur les causes possibles des leucémies infantiles.

 

Le Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (CRIIREM) avait collaboré à une enquête « Vivre avec une ligne THT ». Après étude partielle de 350 dossiers, une première estimation fait apparaître un certain nombre de tendances émergentes, comme des problèmes de santé tels des troubles du sommeil, de la mémoire, de l’audition, mais aussi des maux de tête, de l’irritabilité et des états dépressifs chez les riverains exposés et des maladies graves ayant fait l’objet de traitements lourds, d’actes chirurgicaux et des cancers (leucémie, cancers du sein et de la thyroïde, …) détectés significativement en plus grand nombre chez les riverains exposés…

 

Sources : Afsset, Rapport sur les effets sanitaires des champs électromagnétiques extrêmemnt basse fréquence », CRIIREM (Vignette), Eurobaromètre Champs électromagnétiques, (Histogramme) mise en ligne Alexis Yapnine, Santé log, le 6 avril 2010

Source : http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-tres-haute-tension-lafsset-opte-pour-le-principe-de-pr%C3%A9caution_2985.htm

 

________________________________________________________________________

Afsset : pas de lignes à très haute tension près des crèches, écoles et hôpitaux

 

LEPOINT-copie-1.jpg   Publié le 06/04/2010 à 17:52 Le Point.fr

 

tht.jpg

Les risques liés aux champs électromagnétiques des lignes à haute et à très haute tension ne peuvent être écartés © Atlantide Phototravel/Corbis

 

L'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) a recommandé, mardi, de ne pas installer, ni d'aménager de nouveaux établissements accueillant des personnes sensibles (écoles, crèches, hôpitaux...) à proximité immédiate de lignes à très haute tension, pas plus d'ailleurs que d'implanter de nouvelles lignes au-dessus de tels établissements. Il s'agit d'une mesure de précaution dans l'attente de résultats d'études scientifiques plus poussées. Pour mémoire, les lignes à haute et à très haute tension génèrent des champs électromagnétiques d'extrêmement basse fréquence qui ont été classés comme "cancérigènes possibles pour l'homme" en 2002 par le Centre international de recherche sur le cancer de l'Organisation mondiale de la santé à Lyon.

L'expertise rendue publique par l'Afsset vient actualiser un avis de 2005 émis par le Conseil supérieur d'hygiène publique de France, différentes études ayant déjà établi une association entre l'exposition aux champs électromagnétiques d'extrêmement basse fréquence et la leucémie infantile. Cette dernière est statistiquement significative pour une exposition résidentielle moyennée sur 24 heures à des champs magnétiques dont les niveaux sont supérieurs à 0,2 ou 0,4 µT, selon les travaux, indique l'Afsset. Mais aucune étude biologique n'a démontré, à ce jour, un mécanisme susceptible d'expliquer la survenue de ces leucémies.

Pour l'Afsset, "la priorité va à la résolution de ce paradoxe scientifique". Elle recommande "de reprendre ou de poursuivre les études épidémiologiques en s'appuyant sur une description robuste de l'exposition aux champs électromagnétiques d'extrêmement basse fréquence, notamment par le recours aux nouvelles techniques de mesure des expositions individuelles". L'Afsset prône aussi le renforcement de la recherche sur les causes possibles des leucémies infantiles et sur d'autres effets potentiels de ces champs. "Aucune relation avec des pathologies autres que les cancers n'a été établie. Cependant, l'hypothèse de l'implication de ces champs dans des pathologies neurodégénératives (maladie d'Alzheimer et sclérose latérale amyotrophique) a été rapportée, notamment dans une méta-analyse traitant des expositions professionnelles et ne peut être écartée", précise-t-elle.

 

Source : http://www.lepoint.fr/actualites-sciences-sante/2010-04-06/ondes-electromagnetiques-afsset-pas-de-lignes-a-tres-haute-tension-pres-des-creches-ecoles/1055/0/441502

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ondes31 - dans THT

Pour Adherer