Qui Sommes-Nous ?

  • : Association Collectif Antennes 31
  • : L'association Collectif Antennes 31 a pour objectif de fédérer et soutenir les collectifs du département de la Haute-Garonne. Elle demande un abaissement des seuils à 0.6V/m, elle dénonce l'implantation d'antennes relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades, elle demande l'application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.
  • Contact

PREMIERE VISITE ?

Recherche

SIGNER LA PETITION

Pour signer la pétition cliquer ici :

Archives

25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 20:16

CORDIS Nouvelles

 

[Date: 2013-09-23]

Illustration associée à l'article

 

Des vêtements aux produits de cosmétique en passant par les appareils électroniques utilisés quotidiennement, les nanotechnologies sont de plus en plus présentes. Mais si l'industrie a maîtrisé la production de tels matériaux, on sait bien peu de choses sur ce qu'ils deviennent après la fin de leur vie utile. Le projet NANO-ECOTOXICITY s'est donc intéressé à leur impact sur les organismes présents dans le sol.

La croissance économique, l'augmentation de la population et la raréfaction des ressources sont trois facteurs majeurs de ce qui est probablement l'une des équations les plus difficiles à résoudre pour l'humanité. De nombreux scientifiques conviennent qu'une partie de la solution réside dans les nanotechnologies. Elles permettent de fabriquer des appareils plus petits, plus rapides, plus légers et moins coûteux, tout en utilisant moins de matières premières et en consommant moins d'énergie.


.......................................


Il reste cependant un long chemin à faire avant que les nanotechnologies puissent être considérées comme le Saint Graal du développement scientifique. Leur impact sur la santé et sur l'environnement reste relativement peu connu et fait l'objet d'un vif débat entre les scientifiques, les entreprises, les décideurs politiques et les militants de l'environnement.

Nous avons aussi constaté que les organismes exposés aux nanoparticules d'argent lors d'études à court terme accumulaient plus d'argent que face à une même concentration massique d'ions argent. Cependant, ils souffraient de moins d'effets toxiques. Cette observation contredit l'hypothèse que la concentration interne est directement reliée à la concentration chimique sur le site cible, et donc à sa toxicité. Ceci a conduit à un nouveau concept pour la nano-écotoxicologie.

Ce que l'on ignore encore c'est si l'accumulation des nanoparticules d'argent peut devenir toxique à long terme (par exemple par dissolution et libération d'ions) dans les cellules et les tissus où elles sont stockées. Dans ce cas, les concentrations accumulées plus élevées conduiraient à une toxicité à long terme supérieure des nanoparticules par rapport aux formes ioniques. Ces nanoparticules accumulées seraient donc des «bombes à retardement» internes, importantes pour les effets et la toxicité à long terme.

 

.......................................

 

l'intégralité de l'article est ICI

 

Repost 0
Published by Antennes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 21:01

Voici un article pour la mise en train

 

Le Point

 

 

 

 

Le Point.fr - Publié le 14/08/2013 à 10:34

Certains smartphones sont des champions selon la norme française, mais sont pourtant très proches de la limite maximale autorisée aux États-Unis.

Un smartphone Samsung. Photo d'illustration. Un smartphone Samsung. Photo d'illustration. © Jo Yong hak / Reuters
 
  • Par Jacques Duplessy

C'est un bien étrange constat que publie Tawkon* mercredi. Certains smartphones proches de la limite légale d'exposition aux ondes électromagnétiques selon les normes américaines, mesurées par les autorités, seraient miraculeusement des champions en Europe, où les chiffres sont fournis par les constructeurs. Toutefois, la comparaison est risquée : les mesures du DAS (pour débit d'absorption spécifique), l'indice d'exposition aux ondes, ne sont pas effectuées de la même manière des deux côtés de l'Atlantique, et les fréquences de fonctionnement des réseaux sont elles aussi différentes.

"Aux États-Unis, chaque smartphone entrant sur le marché est testé par un laboratoire accrédité par les autorités, et les données de mesure du DAS sont rendues publiques", explique au Point.fr un porte-parole de Tawkon. "En France, aucune information aussi précise n'est disponible, sauf à demander au constructeur", regrette-t-il. "Une meilleure information concernant le DAS en France lors de l'achat des téléphones portables est indispensable", ajoute-t-on chez Tawkon.

Des normes différentes

L'exemple le plus criant, selon Tawkon, est celui du Samsung Galaxy Mega, dont le DAS affiché aux États-Unis est de 1,09 W/kg (pour une limite légale à 1,6 W/kg), contre 0,204 W/kg en France, où la limite légale est de 2 W/kg. On passe ainsi d'un DAS équivalent à 68 % du maximum autorisé aux États-Unis, à seulement 10 % en France. Pour le même appareil. Et il n'est pas seul dans ce cas, en particulier dans la gamme Samsung, un constructeur que nous avons contacté à plusieurs reprises depuis début août, mais qui n'a pas donné suite à nos demandes. Autre exemple, le Nokia Lumia 925, dont le DAS maximal représente 88 % du maximum autorisé américain, et seulement 40 % du maximum européen.

Interrogé par nos soins, Nokia nous a renvoyé vers le Mobile Manufacturer Forum (MMF), une association internationale de fabricants d'équipements de radiocommunications qui rassemble notamment Samsung, Apple, Nokia, LG ou encore Sony. Celle-ci estime que la comparaison entre les États-Unis et la France n'est pas pertinente. Par exemple, les fréquences de la 3G sont de 2 100 MHz côté européen, alors qu'elles sont de 850 ou 1 900 MHz côté américain, ce qui influe sur l'exposition aux ondes. Pourtant, de nombreux appareils affichent des pourcentages comparables des deux côtés de l'Atlantique.

Une même unité de mesure... pour des données incomparables

"Il y a vraiment une multitude de facteurs qui influencent le DAS, ce n'est donc pas facile de comparer", nous explique une porte-parole du MMF. Le principal facteur est la quantité de tissus (simulant le corps humain), sur laquelle les mesures sont faites. "En Europe, la moyenne est calculée sur 10 grammes, alors qu'aux États-Unis, c'est sur 1 gramme", explique-t-on au MMF. Résultat : même si l'unité des deux DAS est la même, le Watt par kilogramme, il serait impossible de les comparer entre eux. "De plus, le DAS dépend de la fréquence utilisée, des modes de transmissions actifs (2G, 3G, WiFi, etc.) ou encore des configurations des réseaux", ajoute-t-elle. "Quoi qu'il en soit, les terminaux commercialisés restent systématiquement en dessous des limites légales d'exposition, qui assurent la conformité des produits", conclut-on chez les constructeurs.

Pourtant, il reste un fait : les deux normes sont censées présenter l'exposition aux ondes dans le "pire scénario", c'est-à-dire avec l'Internet mobile ou le WiFi activé en plus de la voix. En toute logique, les smartphones devraient suivre un classement équivalent des deux côtés de l'Atlantique, les puces et les antennes étant quasi identiques dans les appareils. Or, des smartphones jugés très bons en Europe se retrouvent tout en bas du classement aux États-Unis, et vice-versa. Et selon Tawkon, les différences de structure des réseaux et les différences de mesure du DAS "n'expliquent pas une telle différence des valeurs affichées".

Voie sans issue ?

Sans tomber dans la théorie du complot, il semble justifié de se demander si l'une des deux normes n'aurait pas besoin d'un petit lifting... Mais un obstacle de taille rendrait une telle entreprise difficile : les normes sont faites pour tous les appareils émettant des ondes, et il serait absurde de définir des limites légales en fonction uniquement des smartphones.

Tawkon soulève aussi un autre problème : la différence entre les communications qui se déroulent dans de bonnes conditions, et les autres. Lorsque l'antenne-relais est trop éloignée, par exemple, le téléphone émet à pleine puissance et le corps reçoit alors une dose décuplée. "Selon nos calculs, une minute d'appel à cette puissance équivaut à l'exposition d'un appel de 5 heures à puissance normale", nous affirme le porte-parole de Tawkon en France. Une façon de rappeler l'utilité de son application pour smartphones, qui permet d'afficher le temps de communication durant lequel l'utilisateur a été très exposé aux ondes. L'appli Tawkon n'est toutefois disponible que sur Android : elle a été interdite sur l'App Store d'Apple, la pomme l'ayant jugée trop anxiogène, et elle ne dispose pas non plus de version pour Windows Phone.

*Tawkon est une start-up israélienne qui a notamment développé une application pour smartphone destinée à réduire l'exposition aux ondes électromagnétiques durant les appels.

Repost 0
Published by Antennes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 19:28

BASTA !

 

 

Sur le site de Basta.net 3 articles décapants et édifiants sur ce que nous concocte l'industrie

 

La nourriture du futur que nous concocte l’industrie agroalimentaire  le lien pour lire l'article

 

Nanotechnologies : tous cobayes de la nano-bouffe ? C'est ICI

 

Perturbateurs endocriniens : le gouvernement va-t-il céder à la pression des lobbys ? le lien est la

 

Ça nous change un peu les idées, il n'y a pas que les CEM qui nous menacent

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Antennes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 20:31
Dernière minute : avec deux autres associations (Sherpa, Indecosa-CGT), Peuples Solidaires a porté plainte contre Samsung pour « pratiques commerciales trompeuses ». La marque bafoue en effet les engagements éthiques qu’elle communique aux consommateurs-trices.

Ouvrier-ère-s de l’usine HEG Electronics / ©CLW

Une série d’enquêtes menées dans des usines fabriquant des produits Samsung en Chine révèle les conditions indignes dans lesquelles travaillent les ouvrières et ouvriers qui fabriquent les « smartphones » et autres produits stars de la marque. Outre les salaires de misère, les heures de travail excessives et les risques pour la santé et la sécurité des personnels, les enquêteurs témoignent de la présence d’enfants sur les lignes de production. Des révélations face auxquelles la multinationale tarde à prendre les mesures urgentes qui s’imposent.
À nous de faire pression pour qu’elle agisse immédiatement ! 

« Nous avons été abasourdis par les résultats de nos enquêtes » explique Li Qiang, fondateur du China Labor Watch (CLW), l’ONG qui a enquêté dans quinze usines fabriquant des produits Samsung. « Nous soupçonnions que ces usines employaient des mineurs, mais nous ne pensions pas en trouver autant, ni que les conditions de travail seraient si mauvaises » poursuit-il.

 

Pour voir l'article c'est lCI

Repost 0
Published by Antennes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 21:04

La révolte des chimpanzés du futur

10' d'une vidéo pour vous informer un peu de ce qui se prépare en coulisse, édifiant !

 

 

Un film de Camille Ludd, qui retrace l’intervention des Chimpanzés du futur au pseudo-forum de la Biologie de synthèse, à Paris le 25 avril 2013.

Avec, par ordre d’apparition :

 

 

- Pierre-Benoit Joly (directeur de l’Institut francilien Recherche Innovation Société),
- François Képès (chercheur à l’Institut de biologie systémique et synthétique),
- Jean Weissenbach (directeur du Genoscope - CEA),
- Jacques Haiech (chercheur en biotechnologies, vice-président du conseil scientifique des Entreprises du médicament),
- Jean Gayon (directeur de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et techniques),
- José Cambou (secrétaire nationale de France Nature Environnement),
- Ali Saib (coordinateur de l’Observatoire de la biologie de synthèse),
- Louis Laurent (représentant de l’Anses, ex-physicien au CEA),
- Marie-Angèle Hermitte (juriste, CNRS),
- Alexei Grinbaum (philosophe au CEA),
- Didier Hoffschir (haut fonctionnaire au ministère de la Recherche),
- Une horde de chimpanzés du futur,
- Des lycéens de Paris et Montrouge amenés par l’association d’Ali Saib, "L’Arbre des connaissances".

Ce film a été entièrement tourné en décors naturels, sans un sou du Centre national du cinéma, ni de personne.

 Musique : Jean Wiener.
 Montage : Camille Ludd.

Allez-y et emmenez vos amis !

Merci de faire circuler,
Pièces et main d’oeuvre

***

Pour ceux qui ont manqué les épisodes précédents, voir le site de PMO (
Pièces et main d’oeuvre)

 

 

Allez voir cette vidéo en cliquant lCI

 

 

Repost 0
Published by Antennes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 20:54

Mairie du 18e, salle des mariages. Nous sommes le mercredi 10 avril, il est 19 h. Une petite vingtaine de personnes attend de pied ferme le début des hostilités. Car ce soir, la mairie d’arrondissement organise une réunion d’information sur l’installation d’antennes relais 4G dans neuf endroits de la division administrative. Pascal Julien, adjoint au maire chargé des espaces verts et de l’environnement, entre et s’installe derrière les micros, suivi peu de temps après par deux cadres de France Telecom-Orange.
L’élu salue la salle et précise d’emblée : « Une antenne relais, c’est d’abord un contrat de droit privé. C’est un bailleur qui accepte d’offrir en location son toit ou sa façade à un locataire pour une somme comprise généralement entre 10 et 20 000
euros par an. La municipalité n’a aucun droit de l’interdire. » Un bruit de mécontentement parcourt les rangs clairsemés de la salle. « Et qu’en est-il des risques de santé liés aux ondes alors ? Et à quoi servent finalement ces réunions ?», lance une femme, visiblement au taquet.

Les débats sont stériles

Pascal Julien, adjoint au maire du 18e, et deux cadres de France Telecom
Actuellement, ce type de spectacle se répète toutes les semaines à la mairie du 18e. L’organisation d’une réunion d’information sur l’installation d’antennes relais revient à la municipalité, qui pourrait très bien ne rien faire. La mairie du 18e a décidé de jouer le jeu jusqu’au bout, et les opérateurs sont obligés d’y participer, conformément à la nouvelle charte qu’ils ont signée avec la Ville de Paris en octobre 2012. Mais, soyons honnêtes, l’intérêt de ces réunions est limité et les débats sont stériles.
Pour lire la suite : CLIQUEZ ICI
Repost 0
Published by Antennes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 11:34

Antennes 31 et les Amis de la Terre vous invitent à une conférence-débat :
le mercredi 17 avril à 20h30
Salle du Sénéchal, rue de Rémusat, Toulouse

 

 

Par ordre d'intervention:

 

 Dr Patrick LAVASSO  médecin : Impact des ondes sur le vivant


 Marc KHANNE  réalisateur : Témoignage après deux ans d’enquête auprès de personnes électrohypersensibles


 Claude CANCEL  préventeur : Code du travail et prévention des risques professionnels


 Dr Jean-Frédérick DELBART : médecin du travail

 

Une large place sera laissée au débat

 

 

Pour voir l'affiche :   link

 

Repost 0
Published by Antennes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 22:47

Déjà neuf antennes sont installées dans le quartier du centre-ville.A l’occasion du Conseil municipal de ce vendredi 15 mars, les élu(e)s EELV présenteront un vœu en faveur d’une loi qui accorde aux maires les moyens de réguler les implantations d’antennes relais de téléphonie mobile. Le 2ème en 3 ans, face au surplace législatif.

 

Ces dernières semaines dans le quartier des Carmes, des riverains et des commerçants se sont mobilisés contre l’implantation d’antennes relais de téléphonie mobile, dans un secteur qui en compte déjà 9. Cette situation témoigne de l’inquiétude croissante de nos concitoyens, dans un contexte de déploiement de la 4G, d’arrivée d’un 4ème opérateur, et à l’heure où les risques sanitaires sont de plus en plus accrédités par la communauté scientifique.

C’est ce constat qui avait amené les élu(e)s EELV à présenter au Conseil municipal un vœu en faveur d’une loi qui accorde aux maires, qui sont en première ligne sur ce problème, les moyens de réguler les implantations d’antennes relais. Texte adopté à la quasi unanimité du Conseil le 16 décembre 2011.

Or le 31 janvier 2013, l’Assemblée nationale devait examiner une proposition de loi portée par le groupe écologiste, visant à appliquer le principe de précaution aux ondes électromagnétiques. Le travail en commission avait abouti à un texte de compromis, qui aurait jeté les bases d’une nouvelle politique en matière d’ondes électromagnétiques. Mais une motion de renvoi en commission a bloqué la discussion sur le texte.

Il y a pourtant urgence à donner aux municipalités les moyens de maîtriser l’essor des antennes relais en faisant évoluer un cadre réglementaire qui date de 1999, époque à laquelle la France comptait 20 millions d’abonnés à un service de téléphonie mobile, contre 70 millions en 2012 !

C’est le sens de notre vœu, par lequel nous souhaitons que la 4ème ville de France réaffirme sa volonté d’une législation adaptée à cet enjeu de santé publique.

http://www.toulouseinfos.fr/index.php

Repost 0
Published by Antennes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 14:07
Repost 0
Published by ondes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 23:59

Cyberaction : Encadrement des technologies sans fil : le renoncement c'est maintenant ? - 29/01/2013

Cette cyberaction sera envoyée à : Président de l'Assemblée Nationale, votre député et à votre député 

Elle prendra fin le : dimanche 30 juin 2013

cyberaction : Encadrement des technologies sans fil : le renoncement c'est maintenant ? 

C’était pourtant écrit en toutes lettres dans l’accord de gouvernement PS-EELV, signé avant la victoire de François Hollande : « Nous appliquerons le principe de précaution sur les champs électromagnétiques. » 

Une proposition de loi va être examinée le 31 janvier 2013

 

L'Assemblée nationale débattra sur une proposition de loi présentée par les députés EELV à l'initiative de Laurence Abeille, députée du Val de Marne. Si ce texte était adopté, il marquerait une réelle avancée dans l'encadrement des technologies sans fil et pour la reconnaissance des personnes devenues intolérantes aux ondes. 
http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta-commission/r0654-a0.asp 

Ondes des mobiles, WiFi : comment le gouvernement a censuré les écolos 
http://www.robindestoits.org/Ondes-des-mobiles-WiFi-comment-le-gouvernement-a-censure-les-ecolos-Rue89-28-01-2013_a1900.html 

Robin des Toits vient de suspendre sa participation au COPIC 
http://www.cyberacteurs.org/blog/robin-des-toits-vient-de-suspendre-sa-participation-au-copic/ 


Finalement que restera-t-il de ce qui devait être la grande proposition de loi écologiste de l’année ? Quelques mesurettes comme : 

- la désactivation par défaut du WiFi, 
- l’indication de l’émission électromagnétique sur tout appareil qui émet des ondes, 
- une campagne de prévention sanitaire... 

Bref, des broutilles. « Au moins, le débat aura été ouvert », se consolent des élus EELV. 

Si comme nous vous pensez qu'un débat qui s'ouvre et se referme aussi rapidement n'est pas satisfaisant, nous vous invitons à interpeller votre député. 

Etienne Cendrier Robin des Toits 
Alain Uguen Cyber @cteurs 

Participation à la cyberaction Encadrement des technologies sans fil : le renoncement c'est maintenant ? 

Vous pouvez signer en quelques clics seulement en étant inscrit. 
Cela vous permet également de visualiser les cyberactions ou pétitions auxquelles vous avez participé et de modifier votre profil. 

L'inscription est libre et gratuite, et ne vous engage à rien : elle n'inclut pas de recevoir de messages de notre part. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. 

Vous pouvez également signer sans vous inscrire, toutefois, il vous faudra valider votre signature : vous recevrez un courriel de confirmation dont il faudra suivre les indications. 


Repost 0
Published by ondes31 - dans ACTIONS DE SENSIBILISATION

Pour Adherer